Home / Pourquoi prendre un courtier régulé ?
regulation-option-binaire

Pourquoi prendre un courtier régulé ?

Depuis quelques années déjà, tout le monde peut s’adonner à la spéculation en Bourse. Un nombre croissant de particuliers se plongent dans cette activité. On constate un véritable boom depuis 2008, année de l’émergence du trading d’options binaires. Ce succès implique néanmoins quelques revers comme l’apparition d’opérateurs peu scrupuleux et des arnaques en tout genre. Pour éviter tout risque, il est alors important de connaître les réglementations auxquelles sont soumis les courtiers en ligne et de se tourner uniquement vers les brokers régulés

Attention aux arnaques !

Les escroqueries et autres manœuvres frauduleuses sont monnaie courante dans le domaine du trading en ligne. Chaque trader se doit alors d’être vigilant et prendre diverses précautions. Notamment depuis l’émergence des options binaires, les opérateurs malveillants trouvent toujours de nouvelles idées pour tromper les traders. Ces malfaiteurs visent surtout les débutants qui manquent généralement d’information. Ils mettent alors en place un plan marketing bien ficelé pour séduire les traders peu méfiants, faisant en sorte de trouver les points faibles de ces derniers pour mieux les appâter.

arnaque scam
Le terme SCAM fait référence aux escroqueries

Le plus souvent, ces personnes malveillantes font miroiter des gains alléchants et proposent des bonus de bienvenue particulièrement attrayants. Ils mettent alors à disposition des investisseurs les meilleures formules du moment, concurrençant largement celles proposées des brokers légaux. Les « malchanceux » qui se seront inscrits auprès de ces courtiers arnaqueurs risquent de subir, dans un futur proche, des pertes considérables. Oui car tous les bonus et les gains sont en fait fictifs et leur retrait est tout simplement impossible.

Auprès de ces opérateurs peu fiables, les versements se font en toute facilité. Quant aux retraits, c’est une tout autre histoire : lorsque le trader demande à récupérer son argent, plus personne ne répond à aux communications (courriels ou appels), c’est le blackout total. Très vite, il faut se rendre à l’évidence : il n’y a plus moyen d’obtenir cet argent. Pour éviter d’arriver à cette extrémité, il est alors indispensable de choisir soigneusement un courtier en ligne, s’assurant notamment que celui-ci est dûment régulé par les autorités compétentes.

L’importance de la régulation des courtiers en ligne

Comme pour tout autre secteur d’activité, la mise en place d’une régulation est indispensable pour un bon fonctionnement et un bon équilibre du trading en ligne. Dans cette optique, des sociétés de régulation imposent diverses conditions que les courtiers en bourse doivent impérativement respecter. Une fois que toutes les conditions sont bien honorées, les courtiers intéressés se voient attribuer une licence et peuvent alors exercer légalement et proposer leurs services aux investisseurs. Ces opérateurs régulés sont alors à privilégier dans la mesure où leur activité est soumise à des règles strictes : il y a alors peu voire pas de chance qu’ils arnaquent leurs clients.

La principale règle à laquelle les brokers sont soumis concerne la sécurisation de l’argent des investisseurs. Les brokers régulés (par la CySEC notamment) sont d’ailleurs dans l’obligation d’adopter le concept de ségrégation de comptes. Cela implique une séparation des comptes des traders avec celles de l’entreprise. De cette manière, l’argent des traders reste toujours disponible même si la société fait faillite brusquement. A cela s’ajoute le système de remboursement destiné à indemniser les clients dans le cas où le courtier devenait insolvable.

sécurité des comptes

Les brokers ont également l’obligation de mettre en place un système de sécurité performant comme le cryptage SSL. Ce dispositif met les traders à l’abri des usurpations d’identité, des fraudes et de bien d’autres méfaits.

Il faut aussi souligner que la régulation est également synonyme de transparence. Ainsi, toutes les conditions inhérentes au trading sont affichées clairement sur les sites des brokers en règle. De même que les différents coûts à prévoir (aucun frais caché n’est à craindre). On peut également lire des informations sur les risques potentiels ainsi que des mises en garde (en l’occurrence par rapport aux pertes potentielles). De cette manière, les traders ne se lancent pas aveuglément dans le domaine de la bourse.

Enfin, un avantage très important d’un broker légal : s’il y a litige, le trader a la possibilité de se tourner vers les organismes de régulation et de contrôle. Ce qui n’est définitivement pas possible en cas de différend avec un courtier qui n’est pas en règle.

Les différentes sociétés de régulation

Plusieurs sociétés de régulation veillent à l’harmonie du trading en ligne. L’organisme de contrôle peut changer selon son pays. Néanmoins, quelques institutions font figure de référence. C’est notamment le cas de l’AMF ou Autorité des Marchés Financiers qui est incontournable en Europe. Cet organisme établit les réglementations à suivre et peut appliquer des sanctions en cas de non-respect de celles-ci. Par ailleurs, l’AMF partage une liste noire (régulièrement mise à jour) qui dévoile les noms des brokers non réglementés et donc à éviter. Celle-ci est actualisée tous les trimestres et disponible directement sur le site Web de l’AMF.

AMF et ACPR

Il y a aussi la licence qui est délivrée par la CySEC, Commission de Sécurité d’Échanges Financiers Chypriote. Les opérateurs possédant cet agrément sont également dignes de confiance, de même que ceux qui justifient d’une autorisation de la part de la banque de France (ACPR). Il est, en outre, judicieux de vérifier la conformité à la MiFID ou directive sur les marchés d’instruments financiers. Du côté des États-Unis, on retrouve la NFA ou National Futures Association, en Angleterre il y a la FSA ou Financial Services Authority tandis qu’en Suisse, le régulateur est la FINMA ou Autorité de surveillance des marchés financiers. Pour le Japon, la régulation est assurée par la JFSA ou Agence des services financiers.

Pour avoir la certitude que le trading se déroule dans les meilleures conditions, les traders ont tout intérêt à se renseigner auprès des autorités compétentes en sachant que seuls les opérateurs régulés sont dignes de confiance.

 

Continuez de lire notre dossier spécial débutant :